L'eau de Javel, amie ou ennemie ?


L’eau de Javel, amie ou ennemie ?

Eau de javel

Qui ne connaît pas l’eau de Javel, ce produit qui désinfecte et qui blanchit ? Mais savons-nous les dégâts qu’elle peut commettre ? Étudions cela de plus près.

L’eau de Javel

L’usage de ce produit est très répandu mais n’oublions cependant pas qu’il ne possède en aucun cas un pouvoir nettoyant.

Attention ! Nocive, irritante et dangereuse pour l’environnement

Il ne faut pas ignorer les trois pictogrammes systématiquement affichés sur les emballages d’eau de Javel.

Une première croix indique que c’est une matière nocive, c’est-à-dire qu’elle présente une certaine toxicité, en particulier envers l’appareil respiratoire.

En effet, si celle-ci est inhalée, elle est capable d’irriter les bronches, provoquant parfois un oedème et, par répercussion, un essoufflement. Le cas le plus extrême est l’installation d’une toux qui peut durer des années.

Une seconde croix alerte sur la propriété corrosive de cette substance. En d’autres termes, elle pique la peau, le nez et les yeux et provoque des rougeurs.

Enfin, le pictogramme illustrant le poisson et l’arbre morts informe sur le fait que l’eau de Javel est dangereuse pour l’environnement. Son effet toxique sur la faune est d’autant plus important qu’il persiste en se transmettant via la chaîne alimentaire.

Ce que les pictogrammes ne disent pas

Outre les nuisances évoquées précédemment, il faut savoir que l’eau de Javel présente d’autres risques.

D’abord, elle est le deuxième produit mis en cause dans les accidents d’intoxication.

Son conditionnement sous forme de pastilles ou de berlingots en est partiellement responsable car il a tendance à attirer les enfants.

Ensuite, elle peut générer des réactions chimiques si elle est mélangée avec d’autres produits. En particulier, sa mise en contact avec un acide, tel qu’un détartrant ou du vinaigre, dégage du chlore, molécule qui cause des empoisonnements voire la mort. Et son mélange avec un produit ammoniaqué, par exemple l’urine, génère des composés qui peuvent s’avérer cancérigènes en plus d’être corrosifs.

Enfin, inconvénient moins grave mais tout de même fâcheux, notons que l’eau de Javel attaque l’inox, ainsi que l’argent et l’aluminium. Ces matériaux noircissent à son contact.

Ce que l’on sait depuis peu

Depuis quelques années, les scientifiques mettent en évidence deux phénomènes inquiétants.

D’une part, on observe une baisse de l’immunité chez les enfants qui sont régulièrement exposés aux émanations de l’eau de Javel. Cela est en partie dû à leur côté irritant qui attaque les voies respiratoires et y favorise ainsi l’installation de microbes.

D’autre part, les chercheurs ont identifié certaines bactéries qui sont devenues résistantes à cette eau soi-disant miracle; L’eau de Javel perd de son efficacité et n’est plus aussi fiable qu’auparavant.

Mais quelles sont les alternatives ?

Le vinaigre blanc est un bon substitut à l’eau de Javel lorsqu’il s’agit de désinfecter. Combiné avec du bicarbonate de soude, il constitue un duo gagnant. En effet, il permet, à la fois de combattre le calcaire, tuer les bactéries, nettoyer et désinfecter naturellement.

Pour blanchir le linge, il suffit de se tourner vers le bicarbonate de soude, encore lui, ou son cousin, le percarbonate de soude. Ce dernier peut également servir à remplacer l’eau de Javel pour retirer la moisissure et les mousses qui se développent sur les terrasses.

Enfin, si l’on souhaite désodoriser son frigo ou sa poubelle, le bicarbonate de soude, disposé dans une soucoupe, est une fois de plus notre sauveur. Le vinaigre blanc, combiné avec des huiles essentielles, choisies en fonction de leur propriété (fongicides, virocides) fait aussi très bien l’affaire.

Nous venons de comprendre que l’eau de Javel est un produit d’entretien toxique, irritant et dangereux pour l’environnement. Nous savons maintenant qu’il peut être à l’origine d’accidents domestiques graves. Ses effets sur l’immunité des enfants et la résistance que développent certaines bactéries ont de quoi nous faire réfléchir.

Il serait dommage, dans ces conditions, de continuer à utiliser l’eau de Javel comme avant. Il est temps de passer à des solutions alternatives, et il en existe. Alors à nous de jouer !









Richard Villalon - Fotolia |

A découvrir

A voir aussi

Informations sur le blog

Le blog Grands-Mères est un site dédié aux trucs, astuces, recettes et remèdes de Grand mère.

Le site des astuces, recettes et remèdes de grand-mère est utile dans votre vie de tous les jours. Du bouton de fièvre au problème de constipation il y a toujours un remède de grand-mère pour guérir de façon efficace et plus naturelle.

Réseaux sociaux

A propos

© 2013 - 2019 Grands-Mères, le blog des meilleurs remèdes, astuces et recettes de grand-mère - Tous droits réservés.