7 choses à savoir pour éviter une intoxication alimentaire


7 choses à savoir pour éviter une intoxication alimentaire

Intoxication alimentaire

Comment éviter une intoxication alimentaire ?

Plusieurs causes peuvent vous amener à souffrir d’une intoxication alimentaire. Lorsque vous ingérez de façon involontaire des bactéries ou parasites (virus et toxines), des effets indésirables peuvent se produire. Ceux-ci se traduisent bien souvent par des vomissements et des diarrhées, accompagnés de fièvres et de crampes abdominales. Si la contamination a généralement lieu lors de la préparation des aliments, elle peut aussi se produire durant le stockage ou encore plus tôt, lors de la culture et récolte des produits. Les symptômes pré-cités sont les plus fréquents, mais certaines intoxications alimentaires peuvent avoir des conséquences plus graves. Lorsque vous ingérez des aliments contaminés par des neurotoxines (comme les fruits de mer), c’est le système nerveux central qui peut être touché, avec des effets bien plus graves, allant de la confusion mentale à la paralysie et au coma. Voici 7 choses à savoir pour éviter une intoxication alimentaire

Surveiller ses bouteilles entamées

Veillez à ne pas conserver une bouteille d’eau entamée trop longtemps, en particulier si vous l’avez ouverte et bue au goulot. Les bactéries peuvent y proliférer à grande vitesse, ce qui augmente le risque d’être contaminé par des germes. Une fois ouverte, placez la bouteille dans le frigo et servez le liquide dans un verre. Dans le doute, ne conservez pas le contenu d’une bouteille entamée depuis trop longtemps.

Maintenir la chaîne du froid

De nombreuses bactéries se développent lorsque le mode de conservation des aliments (et leur préparation) ne tient pas suffisamment compte de la chaîne du froid. Veillez donc à ne pas laisser d’aliment trop longtemps hors du frigo, que ce soit depuis le magasin jusqu’à votre domicile ou lorsque vous préparez un repas. Il est important d’éviter que les ingrédients ne soient exposés trop longtemps à la chaleur. Dans ce cas, des bactéries telles que la Salmonella ou encore le Staphylococcus et l’Escherichia coli bénéficient d’un terrain idéal pour se développer.

Maintenir une hygiène des mains irréprochable

Vous devez vous laver les mains à chaque étape de la préparation des aliments, avec de l’eau et du savon. Vous limitez ainsi les risques de contamination d’un aliment à un autre et d’un ustensile à un autre. Prenez soin de vous nettoyer les mains également après être passé aux toilettes, changé la couche du bébé, touché un animal ou encore si vous avez fait du jardinage…

Cuisez vos aliments suffisamment

En cas de consommation de produits crus ou n’ayant pas été cuits suffisamment longtemps, certains virus peuvent se développer et causer une intoxication alimentaire. Seule une cuisson suffisamment longue permet d’éliminer les bactéries et les virus. Cela s’applique non seulement aux viandes mais aussi aux poissons, aux oeufs, ainsi qu’aux produits laitiers et aux préparations à base de ces produits.

A chaque aliment sa planche à découper

Lors de la préparation de plusieurs catégories d’aliments pour l’élaboration d’un repas, n’utilisez pas la même planche pour tous les manipuler et les préparer. Si vous n’en avez qu’une, il faut alors la nettoyer soigneusement. Cela évite la contamination des produits les uns avec les autres au fur et à mesure des préparatifs.

Nettoyer les fruits et les légumes

Tous les fruits et légumes peuvent être contaminés par des bactéries et virus, dès le moment qu’ils sont cultivés en terre. Il faut prendre des précautions afin d’éviter toute contamination avec des parasites tels que le Giardia lamblia. Pour cela, utilisez du vinaigre blanc dans lequel vous faites tremper les fruits et légumes avant de les brosser soigneusement et doucement. Après les avoir rincé à l’eau, séchez-les au moyen d’un chiffon propre.

Comestible ? Pas comestible ?

Après une promenade en forêt et une séance de cueillette, renseignez-vous bien sur les espèces qui peuvent être consommées et celles qui sont vénéneuses et non comestibles. Il faut également savoir que certaines espèces de champignons et de fruits peuvent se ressembler et créer la confusion. Un tour à la pharmacie vous permet de savoir si vous pouvez ou non consommer les plantes et champignons récoltés. Une précaution qui vous évite tout risque d’ingérer des aliments non comestibles.







gstockstudio - Fotolia |

Informations sur le blog

Le blog Grands-Mères est un site dédié aux trucs, astuces, recettes et remèdes de Grand mère.

Le site des astuces, recettes et remèdes de grand-mère est utile dans votre vie de tous les jours. Du bouton de fièvre au problème de constipation il y a toujours un remède de grand-mère pour guérir de façon efficace et plus naturelle.

Réseaux sociaux

A propos

© 2013 - 2019 Grands-Mères, le blog des meilleurs remèdes, astuces et recettes de grand-mère - Tous droits réservés.