Huiles essentielles : certaines ne doivent pas être diffusées !


Huiles essentielles : certaines ne doivent pas être diffusées !

PrintFriendly and PDF

Avec leur forte concentration en principes actifs, les huiles essentielles ne sont pas à prendre à la légère. Si elles peuvent rendre l’ambiance agréable et détendue, elles peuvent également avoir des conséquences sur notre santé. Quelles huiles essentielles ne doit-on pas diffuser, inhaler, utiliser ? Quel comportement adopter avec un enfant ou un bébé ? Quelles sont les maladies qui présentent une incompatibilité avec certaines huiles essentielles ? Voici des informations utiles pour bien utiliser les huiles essentielles.

Les huiles essentielles à cétones ou phénols

Les huiles essentielles qui contiennent des cétones ou des phénols ne doivent en aucun cas être diffusées dans l’air. Ces substances ne doivent pas entrer dans les voies respiratoires car elles risquent de provoquer de graves irritations. C’est le cas des l’HE de girofle et de cannelle feuille, de romarin camphré, de lavande aspic et de menthe poivrée. L’HE de thym à thymol peut éventuellement être inhalée mais dans des proportions très minimes.

Prenez garde aux HE qui contiennent des esters

Les huiles essentielles qui contiennent des esters comme le méthyl chavicol, présent dans l’estragon, dans le basilic tropical et dans le fenouil, ne doivent pas être inhalées ou diffusées dans l’air, à chaud comme à froid. Il en va de même pour les HE de noix muscade, de persil et de ravintsara anisé qui risquent d’endommager les muqueuses des voies respiratoires. Les HE avec citronellol ne sont pas à utiliser pour l’inhalation, comme l’eucalyptus citronné mais peuvent éventuellement être diffusées avec parcimonie.

Attention au pouvoir asséchant de certaines substances

Lors de la diffusion ou de l’inhalation, il faut être sûr d’utiliser les bonnes huiles essentielles. Par exemple, l’eucalyptol n’est pas une substance recommandée pour traiter les toux sèches. Au contraire, votre toux risque de s’aggraver en présence de cet asséchant naturel. On trouve l’eucalyptol dans les HE de niaouli, de ravintsara, d’eucalyptus radiata et de myrte vert.

La diffusion en présence d’enfants ou de femmes enceintes

De nombreuses huiles essentielles ne sont pas indiquées en présence d’enfants et de femmes enceintes, n’hésitez pas à vérifier les indications présentes sur le flacon et à demander conseil à un arômathérapeute. Dans tous les cas, il ne faut jamais diffuser des HE dans une pièce dans laquelle se trouve un bébé ou un enfant. Ceux-ci peuvent entrer seulement 10 minutes après la fin de la diffusion.

Les précautions en cas de maladies

Les personnes asthmatiques, épileptiques, allergiques au camphre ou ayant tendance à l’hypertension ou à l’hypotension, doivent faire très attention à la nature des HE utilisées. Le pin sylvestre est interdit pour les personnes souffrant d’hypertension, l’eucalyptus radiata et la marjolaine à coquille sont proscrits en cas d’asthme ou d’épilepsie.



|


A découvrir



Rejoignez notre communauté !

Informations sur le blog

Le blog Grands-Mères est un site dédié aux trucs, astuces, recettes et remèdes de Grand mère.

Le site des astuces, recettes et remèdes de grand-mère est utile dans votre vie de tous les jours. Du bouton de fièvre au problème de constipation il y a toujours un remède de grand-mère pour guérir de façon efficace et plus naturelle.

Réseaux sociaux

A propos

© 2013 - 2015 Grands-Mères, le blog des meilleurs remèdes, astuces et recettes de grand-mère - Tous droits réservés.
Livre de Grands-Mères
Grands-Mères sort son livre !
Vous aimez nos astuces ? Bonne nouvelle retrouvez nos meilleurs remèdes dans notre livre.

* 900 astuces, conseils et remèdes

* 220 pages pour seulement 15,95€

* Un livre pratique et accessible à tous

* Des solutions simples et efficaces
NOUVEAU