Vacances 2020 et COVID-19 : Pourra-t-on partir ?


Vacances 2020 et COVID-19 : Pourra-t-on partir ?


Après un long confinement nécessaire pour lutter efficacement contre la pandémie de COVID-19, il est plus que légitime de penser aux prochaines vacances d’été. À quoi ressembleront les vacances 2020 ? Pourra-t-on partir en vacances et si oui, sous quelles conditions ? Le Premier ministre Édouard Philippe et les différents ministères concernés viennent de dévoiler les premières mesures connues, qui seront éventuellement affinées fin mai.

Des vacances d’été à proximité de son domicile

À celles et ceux qui souhaitent des vacances loin de leur domicile, prenez votre mal en patience, car le départ à plus de 100 kilomètres de chez soi est, pour le moment, compromis. Le gouvernement a toutefois précisé les contours du déplacement autorisé :

  • la distance de 100 kilomètres autour de son domicile est dite « à vol d’oiseau », c’est-à-dire d’un point A à un point B sur une carte (et non la distance indiquée par un GPS)
  • dans la limite de ces 100 kilomètres, l’attestation dérogatoire de déplacement ne sera plus demandée
  • le déplacement au-delà de ces 100 kilomètres reste interdit, sauf déplacement obligatoire prévu par l’attestation (motif professionnel ou familial impérieux)
  • les frontières nationales et les plages restent fermées jusqu’à nouvel ordre

Les secteurs culturels et HCR durement touchés

Malheureusement, si les déplacements à proximité de son domicile s’assouplissent, il y a peu de chances de trouver un restaurant ou un café d’ouvert avant au moins début juin 2020. En effet, outre la restriction de distance, les lieux dits « de convivialité » comme ceux du secteur Hôtel-Café-Restaurant (ou HCR) restent fermés. Parmi ces lieux, on peut notamment citer :




  • les cafés/bars/hôtels/restaurants
  • les cinémas/théâtres/salles de spectacle
  • les stades et lieux de rassemblements sportifs
  • les salles des fêtes/festivals/rassemblements événementiels de plus de 10 personnes…

Petite consolation : les « lieux culturels de proximité » comme les petits musées, les bibliothèques ou encore les médiathèques pourront rouvrir, à la seule condition de respecter des gestes barrières drastiques.

Une réévaluation de la situation fin mai

À l’heure actuelle, les balades à la plage ou les découvertes gastronomiques sont proscrites pour les vacances 2020. Néanmoins, le gouvernement indique qu’une étape décisive se jouera dans les premiers jours de déconfinement. Une réévaluation des conditions de déconfinement (et donc indirectement une décision d’ouverture des plages ou des commerces encore fermés) est prévue fin mai, sous réserves d’indicateurs sanitaires « au vert ».

Dans cet intervalle, le Secrétaire d’État au tourisme Jean-Baptiste Lemoyne l’assure : certains sites ouverts dès le 11 mai bénéficieront d’une clientèle d’ultra-proximité. Une occasion de découvrir ou redécouvrir sa région durant la belle saison.




|