Publicité

Une note salée

Une note salée

Publicité
Publicité
une note salée

D’où vient l’expression « une note salée » ?

Une note ou une addition « salée » est une facture d’un montant élevé. Cette expression exprime aussi l’idée que la somme à payer est bien supérieure à celle anticipée. Passée la surprise qu’elle peut représenter, celui qui doit s’en acquitter peut s’interroger légitimement sur l’origine de son appellation !

Deux hypothèses existent. Selon la première, on la doit à une taxe du Moyen âge portant sur le sel, appelée «gabelle». La vente du sel était à l’époque un monopole royal. Or ce produit était pour la population le seul moyen de conserver les aliments. S’appliquant à un produit indispensable aux foyers, la taxe fut très impopulaire et à l’origine de révoltes et soulèvements.

Selon une autre hypothèse, l’expression s’explique tout simplement par le goût du sel. Saupoudré en trop grande quantité sur un plat il le rend difficile à avaler, à l’image de l’addition qui resterait en travers de la gorge de celui-ci qui serait dans l’obligation de s’en acquitter.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité