Publicité

Un “nègre” en littérature

Un “nègre” en littérature

Publicité
Publicité
negre

Pourquoi dit-on un “nègre” en littérature ?

Un nègre désigne l’auteur anonyme d’un texte attribué pour le public à un autre individu.

Un siècle avant son utilisation en littérature ce mot désignait les hommes qui travaillaient énormément, sans reconnaissance, souvent comme domestiques, en référence aux esclaves noirs.

Par analogie, au 18ème siècle, le terme fut utilisé pour signifier celui qui effectuait le travail d’un commanditaire, souvent célèbre, qui s’en attribuait la réalisation.
Parmi les innombrables cas, citons celui d’Auguste Maquet, surement le plus célèbre des nègres. Il rédigea le premier jet de nombreux romans d’Alexandre Dumas. Une fois la base historique posée, ce dernier reprenait le texte pour lui insuffler son style, comme ce fut le cas pour les Trois Mousquetaires, le Comte de Monte-Cristo ou encore Vingt ans après.

En 1845 Eugène de Mirecourt dénonça le recours à un nègre par Dumas dans le pamphlet Fabrique de romans : Maison Alexandre Dumas & Cie. Dumas porta plainte et Eugène de Mirecourt fut condamné à quinze jours de prison.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité