La tique : parasite vecteur de maladies

La tique : parasite vecteur de maladies

Tique parasite vecteur de la maladie de Lyme.

La tique fait partie de ces parasites dont on aimerait ne jamais croiser la route. En véritable guerrière, elle pompe le sang des mammifères directement sur la peau. Vecteur de maladies, la tique injecte un microbe dans la peau et peut être à l’origine de plusieurs maladies dont certaines s’attaquent au système nerveux.

Elle n’a ni yeux, ni oreilles, ni même de nez. Pourtant, une fois accrochée à sa proie, la tique ne lâche qu’une fois repue. Pour cause, il dispose de quatre paires de pattes griffues et un rostre sur la tête, comme la licorne. En véritable guerrière, elle est à l’affût, perchée sur une branche d’arbre attendant patiemment de passer à l’action.

Benoit Thienpont, vétérinaire généraliste, explique : « la tique est présente partout dans le monde et chez tous les animaux. C’est une espèce qui prospère — on en trouve même sur les tortues marines — sous toutes les températures mais encore plus dans les pays chauds ».

Il ajoute que « la tique se visse dans la peau du chien, y injecte de la salive pour dissoudre les tissus et crée une poche de sang qu’elle va pomper. Elle se gave alors de sang et une fois repue se laisse tomber et digère. Mais, si elle a de nouveau faim, elle peut passer de l’animal à l’homme ».

Double effet pathogène

• Un effet direct sur ceux qu’elle mord en provoquant un bouton qui peut s’infecter à l’occasion.
• Vecteur de maladies. « À l’occasion du repas sanguin, elle injecte un microbe qui va prospérer et donner une maladie au chien ou au chat, comme la piroplasmose et la borréliose. Cette dernière pathologie, appelée aussi maladie de Lyme, entraîne de fortes fièvres et des douleurs articulaires chez les humains » au contact d’animaux infestés, témoigne M. Thienpont.

« Toutefois pour transmettre des maladies, elle doit être solidement ancrée, soit plus de 24 heures ».

La maladie de Lyme : certainement la maladie la plus connue et la plus fréquente. On utilise un traitement antibiotique pour en venir à bout, pour peu qu’il soit administré assez tôt après la contamination.

La méningo-encéphalite européenne à tiques (MET) : cette maladie virale touche le système nerveux central. Rarement mortelle, elle laisse tout de même des séquelles dans environ 30 à 40 % des cas. Le seul moyen pour éviter cette maladie reste la prévention, bien qu’il existe un vaccin, le « TicoVac ». Privilégiez les vêtements couvrant l’intégralité du corps.

Conseils en cas de morsures

Après des activités de plein air, comme une marche en forêt,

→ Inspectez et faites inspecter votre corps, avec une attention particulière pour les zones à peau fine : aisselles, plis des genoux, pubis, nombril, cuir chevelu et derrière les oreilles. Ni la douche ni le bain ne suffisent à chasser les tiques fixées.

→ En cas de morsure de tique, retirez-la en entier le plus tôt possible à l’aide d’une pince plate. Surtout, n’appuyez pas trop fort pour ne pas la sectionner et laisser sa tête sous la peau.

→ Puis désinfectez bien la morsure et consultez un médecin au plus vite. N’utilisez surtout pas d’éther, ni de cigarette, ni de corps gras pour la détacher.

Les tiques sont présentes partout, dans les forêts, les bois, les hautes herbes mais aussi en montagne. Avec le réchauffement climatique, les maladies transmises par la tique s’étendent peu à peu dans le nord de la France.





dm - Fotolia |

Informations sur le blog

Le blog Grands-Mères est un site dédié aux trucs, astuces, recettes et remèdes de Grand mère.

Le site des astuces, recettes et remèdes de grand-mère est utile dans votre vie de tous les jours. Du bouton de fièvre au problème de constipation il y a toujours un remède de grand-mère pour guérir de façon efficace et plus naturelle.

Réseaux sociaux

A propos

© 2013 - 2019 Grands-Mères, le blog des meilleurs remèdes, astuces et recettes de grand-mère - Tous droits réservés.