4 techniques pour stopper le hoquet | Recette et remède de grand mère


4 techniques pour stopper le hoquet


Femme qui vient de stopper son hoquet avec un verre d'eau.

Comment stopper le hoquet ?

Le hoquet désigne la contraction spasmodique du diaphragme. Le raidissement des muscles situés entre les poumons et l’abdomen empêche l’arrivée de l’air ou diminue la quantité d’air qui accède à la trachée et aux poumons. Cela affecte la corde vocale, d’où le bruit occasionné. Le hoquet dure un instant et n’a pas d’effets néfastes sur la santé. Cependant, les spasmes et le bruit peuvent être gênants. Il est possible de le faire passer avec des gestes courants et simples, praticables même en dehors de la maison. Découvrez ces 4 techniques pour stopper le hoquet rapidement.

Bloquer sa respiration

Dans cette technique, il vous suffit de retenir votre respiration pendant près d’une minute ou de façon brusque pendant quelques millièmes de secondes, comme lorsque vous êtes pris d’une peur soudaine. Voici une explication scientifique à cette solution : une hausse de la quantité de dioxyde de carbone dans les poumons stoppe radicalement le hoquet. Cette méthode est très efficace et simple à appliquer n’importe où.

Boire de l’eau

Boire de l’eau bien fraîche en position courbée vers l’avant resserre le diaphragme pour ne pas laisser s’échapper le dioxyde de carbone, d’où l’interruption du hoquet. L’efficacité de cette méthode varie cependant d’une personne à une autre. Pour certains, le seul fait de boire un verre d’eau froide peut décontracter rapidement le diaphragme.




Ingurgiter un aliment sucré ou acide

Engloutir une cuillère à café de sucre, de miel, de confiture ou d’un autre aliment au goût bien doux contribue à faire passer le hoquet. La nourriture acide, telle que le vinaigre de cidre et le jus de citron, a également le même effet. Par ailleurs, l’association des deux saveurs est d’autant plus efficace pour arrêter les spasmes.

Les gestes simples qui relâchent le diaphragme

Des mouvements pratiqués au niveau des oreilles influent sur le muscle qui sépare les poumons de l’abdomen et arrêtent ainsi le hoquet. L’obstruction et la distension des oreilles pendant quelques petites secondes délassent le diaphragme. Vous constaterez une disparition presque immédiate du hoquet en exécutant ces gestes courts et faciles.

Vous pouvez aussi stopper la contraction spasmodique du diaphragme en vous étendant sur un lit ou un canapé, tout en ramenant vos deux genoux au niveau de votre poitrine. Vous devez rester dans cette posture durant environ une minute pour constater l’interruption du hoquet. Les scientifiques conseillent également d’exercer des mouvements de pression au niveau de certaines parties dites réflexes, situées sur la zone des mains et des pieds.




BillionPhotos - Fotolia |