La spiruline, une alternative contre la malnutrition | Recette et remède de grand mère


La spiruline, une alternative contre la malnutrition

La spiruline

Considérée comme la « meilleure nourriture du futur » par l’ONU et la NASA, la spiruline aiderait, entre autres, à réduire le mauvais cholestérol, à détoxifier ou encore renforcer les défenses immunitaires.

La spiruline est une microalgue en forme spiralée de la famille des cyanobactéries, vieille d’au moins 3 milliards d’années. Considérée comme un « super-aliment », elle est faible en calories, mais riche en nutriments. Elle contient 55 à 70 % de protéines, des bêta-carotènes en nombre, des vitamines, des minéraux, des acides gras essentiels ou encore des oligo-éléments…

Pour info, les Aztèques la cultivaient déjà il y a des milliers d’années. Aujourd’hui, elle est mondialement cultivée, notamment en Chine, en Californie, et même en France qui compte près de 150 petits producteurs artisanaux.

On lui prête de nombreuses propriétés :

• La spiruline aurait des effets boostants sur les muscles.
• Elle serait aphrodisiaque.
• Riche en acides gras essentiels, elle serait utilisée pour faire baisser le mauvais cholestérol, lutter contre l’anémie et le diabète.
• Elle aurait des propriétés pour la prévention de certains cancers, dont celui du pancréas et de la prostate.
• Très riche en antioxydants (ces substances qui luttent contre les radicaux libres), cette microalgue aiderait à ralentir le vieillissement et combattrait la fatigue. Mieux, elle est dite imparable pour stimuler le système immunitaire et nerveux.
• Elle aurait également des effets sur une alimentation carencée ou peu équilibrée.
• Composée d’une large quantité de chlorophylle, la spiruline aurait par ailleurs des vertus purificatrices et protectrices, en constituant une barrière idéale contre la radioactivité, et en détoxifiant le corps des métaux lourds et polluants. Pour preuve, elle est utilisée comme aliment thérapeutique en Russie, et servie à des malades irradiés lors de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl.

Il est toutefois important de préciser que la spiruline ne dispose d’aucune garantie thérapeutique validée, et aucune étude scientifique n’a été réalisée jusqu’ici pour démontrer son intérêt. De même qu’elle n’a fait l’objet d’aucune publication irréfutable, notamment en raison de sa trop faible taille ou échantillonnage.

Cependant, les ONG, gouvernements et instances internationales exploitent ses riches propriétés nutritionnelles et voient en la spiruline l’aliment le plus complet de demain.

• Depuis 1974, l’ONU soutient le développement de la spiruline en tant que « meilleure nourriture du futur ».
• La NASA et l’Agence spatiale européenne l’ont même proposée comme nourriture à cultiver lors de missions à long terme.
• En 2005, la microalgue a obtenu la reconnaissance officielle de l’Organisation mondiale de la santé. L’OMS a même créé un service intergouvernemental pour l’utiliser contre la malnutrition.
• Les ONG ne sont pas en reste. La Codegaz a par exemple investi dans des fermes de production de spiruline à Madagascar ou au Burkina Faso.

Le saviez-vous ? L’OMS a évalué que 17,5 g de spiruline permettraient de nourrir une personne de 70 kg, et 5 g de spiruline suffiraient pour un enfant. Considérée comme un complément alimentaire naturel non transformé, elle peut être consommée sous forme de poudre, de pâte ou de comprimé.









Shutterstock - Eskymaks |

A découvrir

A voir aussi

Informations sur le blog

Le blog Grands-Mères est un site dédié aux trucs, astuces, recettes et remèdes de Grand mère.

Le site des astuces, recettes et remèdes de grand-mère est utile dans votre vie de tous les jours. Du bouton de fièvre au problème de constipation il y a toujours un remède de grand-mère pour guérir de façon efficace et plus naturelle.

Réseaux sociaux

A propos

© 2013 - 2019 Grands-Mères, le blog des meilleurs remèdes, astuces et recettes de grand-mère - Tous droits réservés.