Deux thérapies alternatives pour soigner les douleurs musculaires chroniques | Recette et remède de grand mère


Deux thérapies alternatives pour soigner les douleurs musculaires chroniques


L'acupuncture pour soulager les douleurs.

Une étude récemment publiée dans une revue scientifique américaine révèle l’efficacité de deux nouvelles formes de médecine dites alternatives pour soigner les douleurs chroniques du cou : l’acupuncture et la technique Alexander.

Publiée dans la revue Annals of Internal Medicine, cette étude met en évidence l’efficacité de l’acupuncture et la technique Alexander pour traiter les douleurs chroniques du cou. Deux thérapies fréquemment utilisées en complémentarité pour des résultats optimaux.

Quelles sont ces thérapies ?

L’acupuncture est l’une des cinq principales formes de médecine chinoise. Centrée sur une approche énergétique et globale du corps, elle agit par la voie des méridiens. Des aiguilles insérées à la surface de la peau stimulent des points d’acupuncture précis aidant à régulariser les fonctions physiologiques, physiques et psychiques visées.

La technique Alexander, quant à elle, prévient et soulage diverses douleurs provoquées par une mauvaise utilisation du corps au quotidien. Elle aide à mettre le doigt sur ces habitudes avec le but d’en changer par la pensée, en coordonnant plusieurs ordres en même temps pour ne pas réagir à un stimulus automatique.

Sur une base de 517 patients dont les douleurs chroniques du cou persistaient depuis plus de 3 mois, les chercheurs en ont soumis une partie à 12 séances d’acupuncture ou à 20 leçons de la technique Alexander. Ils les ont évalués à l’aide du Northwick Park neck pain Questionnaire (NPQ), un outil qui calcule le retentissement des douleurs cervicales, à 3, 6, et 12 mois.




Un an après le début du traitement, les résultats sont clairs.

• Les deux groupes soumis aux deux thérapies ont vu leur douleur diminuer de 32 %, bien au-delà des 9 % généralement obtenus en couplant exercices et physiothérapie.

Bien accueillies par les patients, ces thérapies ont d’ailleurs suscité un bon taux d’acceptation ainsi qu’une bonne adhérence, provoquant ainsi une plus grande efficacité personnelle chez chacun. Une efficacité qui peut éventuellement être associée à de meilleurs résultats.

Le saviez-vous ? En 2004, une étude de l’université d’Oslo, publiée dans la revue Pain, mettait déjà en évidence l’efficacité de l’acupuncture pour soulager les douleurs musculaires chroniques de l’épaule et du cou, ainsi que les maux de tête associés.




Bork - shutterstock. |