Publicité

Se mettre martel en tête

Se mettre martel en tête

Publicité
Publicité
se mettre martel en tête

D’où vient l’expression « se mettre martel en tête » ?

« Se mettre martel en tête » signifie s’inquiéter d’une situation ou au sujet d’une personne. A première vue il s’agirait d’une référence directe à Charles Martel, grand père de Charlemagne. Mais il n’en est rien. Ce « martel » est un ancien outil, une sorte de marteau.

A l’origine, c’est à dire au 16ème siècle, “avoir martel” signifiait « être perturbé par un sentiment de jalousie ». Mais rapidement l’expression prit le sens de « se faire du souci ».

La métaphore est claire et très parlante. Elle compare les tourments, les interrogations répétées et le questionnement ininterrompu, à des coups de marteaux dans la tête.

Au 18e siècle le sens de l’expression se fixa et désigna l’obsession de préoccupations diverses.

Le verbe « marteler » en découle. On peut ainsi lire sous la plume de Voltaire : « Je viens pour soulager le mal qui me martèle. »

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité