7 remèdes de grands-mères validés par la science


7 remèdes de grands-mères validés par la science

Remède de grand-mère

Nos grands-mères nous ont transmis des remèdes et nous continuons d’utiliser ces solutions efficaces aujourd’hui. Nous abordons ci-après dans le détail les explications et le fonctionnement de ces remèdes ancestraux.

Le pruneau contre la constipation

Le pruneau est un fruit séché à la fois riche en fibres et en sorbitol, un type de sucre naturel. Ces caractéristiques en font un aliment aux propriétés laxatives reconnues. Les propriétés du pruneau ont été étudiées de manière scientifique afin de comprendre le mécanisme de fonctionnement de ce fruit sur notre organisme.

L’étude publiée en 2015 dans la revue anglaise Alimentary Pharmacology and Therapeutics par le King’s College de Londres confirme l’effet laxatif du pruneau sur le corps humain. En outre, il est autorisé d’imprimer l’inscription « contribue à une fonction intestinale normale » sur les paquets de pruneaux vendus dans le commerce. Toutefois, la Commission européenne précise qu’il est nécessaire de mentionner également une condition de recommandation. Soit, pour le pruneau, une consommation quotidienne de 100 grammes.

Comment le consommer ?

Les pruneaux se consomment généralement après le repas ou comme en-cas. Ils peuvent être consommés seuls, dans un yaourt ou mélangés dans un compote de pomme.

Le clou de girofle pour le mal de dents

Le clou de girofle est un des remèdes les plus courants pour apaiser une rage de dents. Grâce à la Commission E, un conseil consultatif scientifique allemand, les vertus du clou de girofle sont à présent reconnues scientifiquement. En effet, le clou de girofle est composé entre 70% et 90% d’un puissant antibactérien, antifongique et antiseptique, l’eugénol.

Comment l’utiliser ?

Placez un clou de girofle sur ou sous la dent douloureuse puis gardez votre mâchoire fermée. L’effet est assez rapide.

Le basilic contre les aphtes

Le basilic est une plante permettant d’éliminer les douleurs liées à la présence d’aphtes dans votre bouche. Les propriétés des feuilles de basilic ont été reconnues et publiées dans le Journal of Herbal Pharmacotherapy en 2007. Cette étude américaine démontre les vertus antibactérienne, anti-inflammatoire et antiseptique du basilic.

Comment l’utiliser ?

Faites bouillir de l’eau dans une casserole puis versez les feuilles de basilic dedans (1 litre d’eau pour 100 grammes de feuilles de basilic). Laissez infuser pendant une demie-heure environ. Avec cette infusion, réalisez des bains de bouche tout au long de votre journée afin d’apaiser les picotements dus aux aphtes.

La chélidoine pour éliminer les verrues

La chélidoine est souvent appelée « l’herbe à verrues ». Cette plante sauvage aux fleurs jaunes est reconnue et utilisée depuis l’Antiquité pour ses propriétés médicinales. Des recherches scientifiques et pharmacologiques ont permis de montrer que la chélidoine produit un suc composé de puissants alcaloïdes. Les alcaloïdes sont des substances d’origines végétales permettant de venir à bout des verrues. La chélidoine permet donc d’éviter le recours à des crèmes chimiques.

Comment l’utiliser ?

Tout d’abord, sachez que la chélidoine en elle-même est une plante toxique, n’en ingurgitez jamais. Le suc produit par la chélidoine doit être appliqué sur les verrues uniquement. Bien que « l’herbe à verrues » fonctionnent, elle ne vient pas systématiquement à bout de toutes les verrues et n’empêche pas que de nouvelles verrues apparaissent. En effet, les verrues sont provoquées par un virus. Elles peuvent disparaître seules dans un laps de temps plus ou moins long.

La camomille contre la conjonctivite

La camomille est une plante contenant des flavonoïdes. Les flavonoïdes sont des anti-oxydants puissants aux propriétés décongestionnante et anti-inflammatoire. L’American Academy of Dermatology et l’Université de Nantes ont publié des études confirmant les vertus des compresses de camomille permettant de lutter contre une conjonctivite.

Comment l’utiliser ?

Réalisez une infusion de camomille. Une fois cette infusion tiède prenez une compresse et imbibez-la de ce liquide. Ensuite, apposez la compresse imbibée sur la paupière congestionnée. Nous vous recommandons d’appliquer une compresse au moins six fois par jour. Vous pouvez réalisez cette opération à l’aide de sachets de camomille pour tisanes.

Attention toutefois, si vous commencez à percevoir des rougeurs, vous êtes peut-être allergique à la camomille.

Le thym comme désinfectant

Le thym est idéal pour désinfecter une plaie. Cette plante médicinale permet également de cicatriser une plaie sans abîmer l’épiderme. Une étude belge a prouvé que le thymol (l’huile essentielle de thym) avait un effet curateur sur des plaies infectées par des microbes ou des bactéries. En vous rendant en pharmacie, vous constaterez qu’un grand nombre de médicaments contre le mal de gorge ou le rhume contiennent du thymol.

Comment l’utiliser ?

Pour réaliser un désinfectant avec du thym il est nécessaire de préparer une infusion que vous laisserez reposer 5 minutes (une tasse d’eau bouillie pour 8 branches de thym environ). Ensuite, nettoyez votre plaie avec de l’eau et du savon. Puis imbibez une compresse d’infusion de thym et appliquez-la sur la plaie.

L’avoine contre l’eczéma et les rhumatismes

L’avoine est reconnue pour ses propriétés hydratante et nettoyante. En effet, cette céréale a une action absorbante sur les impuretés stockées dans les pores de l’épiderme. De plus, l’avoine n’agresse ni n’irrite la peau et ne perturbe pas son pH. Au contraire, elle permet de stopper les démangeaisons liées à un urticaire, au psoriasis ou à l’eczéma.

Pour conforter cette idée, vous constaterez que l’avoine est utilisée dans de nombreux produits cosmétiques ou lavants commercialisés par des laboratoires de grande renommée. En outre, l’avoine est particulièrement riche en vitamines du groupe B (action anti-inflammatoire) et minéraux. L’ensemble de ces éléments en fait un allié essentiel pour lutter contre les rhumatismes, de la même manière que nos grands-mères utilisaient ce remède.

Comment l’utiliser ?

Faites bouillir de l’eau. Puis mettez-y du flocon d’avoine, bio de préférence (1 litre d’eau pour 250 grammes d’avoine). Laissez infuser pendant une quinzaine de minutes. Filtrez l’infusion obtenue et versez l’ensemble dans votre bain chaud. Restez dans votre baignoire une quinzaine de minutes.

Il existe à présent de l’avoine colloïdale que vous pouvez directement verser dans votre bain chaud.







Getty images |

Informations sur le blog

Le blog Grands-Mères est un site dédié aux trucs, astuces, recettes et remèdes de Grand mère.

Le site des astuces, recettes et remèdes de grand-mère est utile dans votre vie de tous les jours. Du bouton de fièvre au problème de constipation il y a toujours un remède de grand-mère pour guérir de façon efficace et plus naturelle.

Réseaux sociaux

A propos

© 2013 - 2019 Grands-Mères, le blog des meilleurs remèdes, astuces et recettes de grand-mère - Tous droits réservés.