Un nouveau rapport sur les cancers en France paru sous forme interactive


Un nouveau rapport sur les cancers en France paru sous forme interactive


Cancer en France

L’Institut national du Cancer (INCa) publie la 9e édition du rapport annuel « Les cancers en France », présentée pour la première fois sous forme interactive.




Ce rapport qui peut être consulté sur tablette, rappelle que l’on peut éviter 40 % des cancers en adoptant un meilleur mode de vie (ne pas fumer, bouger plus, éviter l’alcool, manger mieux). En effet, 20 à 25 % des cancers sont causés par ce que l’on appelle les facteurs « nutritionnels », qui désignent les facteurs alimentaires qui augmentent le risque de cancers :

• Consommation d’alcool,
• Excès de viande et de charcuteries,
• Faible consommation de fruits, légumes et fibres,
• Surpoids et obésité.

Le manque d’activité physique est aussi associé à une augmentation du risque de cancer. Après le tabac, la consommation d’alcool est la 2e cause de cancer en France. Chaque année, 15.000 personnes meurent à cause de la consommation d’alcool, et 45.000 à cause du tabac.

Pour la première fois, le nouveau rapport contient des données sur des cas ayant survécu au cancer, quinze ans après le diagnostic de la maladie, a expliqué le Dr Philippe-Jean Bousquet de l’INCa. Il propose aussi une cartographie départementale de la fréquence et de la mortalité des cancers.

Le nombre de cas qui survivent au cancer du poumon est faible. En France métropolitaine, la survie du cancer du poumon, 15 ans après le diagnostic, est entre 5 % et 14 % (en fonction de l’âge), chez les moins de 75 ans diagnostiqués entre 1989 et 1998. Concernant le cancer du sein, la survie 15 ans après le diagnostic, varie de 65 % (pour les personnes âgées de 65 à 74 ans) à 76 % (pour les 45-54 ans). Pour le mélanome, selon l’âge du malade, elle varie de 71 % à 84 %.

Jusqu’à 10 % des cancers seraient causés par des facteurs environnementaux




Entre 5 à 10 % des cancers surviendraient à cause de facteurs environnementaux : agents physiques, chimiques ou biologiques présents dans l’atmosphère, les sols, l’eau etc.
Selon l’INCa, en 2015, les nouveaux cancers diagnostiqués s’élevaient au nombre de 384.442, soit 210.082 chez les hommes, et 173.560 chez les femmes. Toujours en 2015, le cancer du sein était le plus répandu chez les femmes, avec un nombre de nouveaux cas estimé à 54.062, devant le cancer colorectal (19.531 cas) et le cancer du poumon (14.821 cas).

Chez les hommes :

• Le cancer de la prostate est le plus commun : 53.912 cas estimés en 2011,
• Devant le cancer du poumon : 30.401 cas en 2015,
• Et le cancer colorectal : 23.535 cas.

Le rapport traite de la recherche, des soins, et de la vie pendant et après la maladie, des aspects qui doivent encore être perfectionnés. Près de 18 % des personnes ont qualifié l’annonce du diagnostic « trop brutale ».

nzphotonz/Istock. |