Radar de passage piéton : bientôt en service


Radar de passage piéton : bientôt en service


Radar pour passage piéton

Un radar de passage piéton va bientôt être mis en service dans le Rhône, à Saint-Bonnet-de-Mure, après plusieurs phases de tests. Il sera installé sur deux axes particulièrement fréquentés, situés à proximité de l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry, selon le journal Le Progrès.

Ce radar, pensé par la société AFS2R, haut de 4 mètres, est mobile, et est doté de 5 caméras. Il a été conçu pour enregistrer toutes les situations dans lesquelles un piéton s’engage dans le passage qui lui est réservé tandis qu’un véhicule est à l’approche.

Chacune des séquences est envoyée à la police municipale responsable du secteur en question. C’est à elle que revient la charge d’analyser les images, et donc le comportement du conducteur. En cas de refus avéré de priorité, elle peut le verbaliser. L’identification du conducteur a lieu via la plaque d’immatriculation qui est systématiquement scannée par le radar.

Pour le moment, le radar n’émettra aucune verbalisation. A terme cependant, chaque automobiliste qui ne respectera pas la priorité due aux piétons devra payer une amende de 135 euros, et se verra retirer 4 points de son permis de conduire.




En outre, ce nouveau radar a un rôle dissuasif, invitant les conducteurs à ralentir à l’approche d’un passage clouté.

Un tel dispositif répond aussi aux chiffres dévoilés par la Sécurité routière. En outre, la mortalité des piétons a augmenté de 15 % en 2016. A Paris, elle représente même la moitié des décès sur la route. Les piétons sont donc de plus en plus impliqués dans un nombre croissant d’accidents.

A rappeler toutefois : il ne faut pas confondre ce nouveau radar avec le radar de stop, qui est une caméra qui détermine si les automobilistes grillent un stop.




Entienou / Istock |