Prévention du coronavirus : les huiles essentielles antivirales à utiliser


Prévention du coronavirus : les huiles essentielles antivirales à utiliser


Huiles essentielles antivirales

Que ce soit pour assainir l’air de votre maison, éloigner les risques d’infection, traiter les premiers symptômes ou obtenir un désinfectant efficace, les huiles essentielles ne manquent pas d’applications antivirales pour lutter contre la diffusion du coronavirus.

Pour assainir l’air intérieur

L’huile essentielle de ravintsara est l’antiviral le plus répandu en aromathérapie. Elle est reconnue pour ses vertus antibactériennes mais aussi stimulantes sur le système immunitaire. Si vous ne parvenez pas à vous en procurer en ces temps difficiles, l’huile essentielle de saro, une plante originaire de l’île de Madagascar, est une bonne alternative. Sinon, l’huile essentielle d’eucalyptus radié a l’avantage d’agir sur la sécrétion de mucus en plus de s’attaquer au virus. Autre solution pour assainir l’atmosphère : l’essence de citron. Pour la diffusion, il suffit de verser quelques gouttes dans un diffuseur (30 pour le ravintsara, le saro et l’eucalyptus, 60 pour l’essence de citron). Il est conseillé de diffuser l’huile essentielle trois fois par jour pendant une vingtaine à une trentaine de minutes. La diffusion peut être effectuée dans toutes les pièces à vivre, à l’exclusion des chambres d’enfants.

ATTENTION : cette diffusion est contre-indiquée chez les épileptiques et les asthmatiques, le ravintsara et l’eucalyptus radié contenant du 1,8-cinéole. Remplacez plutôt le mélange par de l’huile essentielle de palmarosa et de l’huile essentielle de citron (60 gouttes dans les deux cas).

Pour éloigner l’infection dans le cas d’une personne malade chez soi

Les vertus antibactériennes, antivirales et antifongiques des huiles essentielles de saro, de ravintsara et de palmarosa, mentionnées plus haut, permettent aussi de limiter les risques d’infection. De même pour l’huile de thym à linalol, qui possède des propriétés anti-infectieuses et peut soulager les inflammations. L’application peut se faire par voie cutanée, en mélangeant 30 gouttes d’huile essentielle avec de l’huile végétale dans un flacon d’une contenance de 15 ml. L’huile végétale peut aussi bien être à base d’amande douce que de macadamia ou de pépins de raisin. Deux applications quotidiennes, matin et soir, du mélange (20 gouttes) suffisent en application sur les plis des coudes, le torse ou encore la plante des pieds.

ATTENTION : ici aussi, l’application est à exclure chez les asthmatiques et les épileptiques. Il convient de privilégier plutôt de l’huile essentielle de bois de rose, en respectant les mêmes dosages.




Pour calmer les premiers symptômes

Alors que l’huile essentielle d’épinette noire calme les réactions inflammatoires, l’huile essentielle de tea tree lutte contre les infections et celle de sapin baumier est un bon protecteur pour les bronches. L’huile essentielle de laurier noble est elle aussi un anti-infectieux puissant. Versez 5 ml (2,5 ml pour l’épinette noire et le laurier noble) dans un flacon de 30 ml qui contient déjà 15 ml d’huile végétale. Ensuite, appliquez 40 gouttes de la solution sur votre corps, réparties équitablement sur votre torse et le haut du dos. Renouvelez l’opération toutes les deux heures sur un à deux jours et surveiller l’évolution des symptômes. Attention aux propriétés asséchantes des huiles essentielles qui ont pour effet d’aggraver la toux sèche.

Pour soulager la toux sèche

Myrte rouge et épinette noire sont les deux huiles essentielles indiquées dans le soulagement de la toux sèche. Pour l’application, remplissez une bassine d’eau chaude et versez-y 10 gouttes d’huile essentielle. Puis, imprégnez une serviette de la solution et plaquez-la sur votre torse après avoir pris soin de bien l’essorer. Vous enroulerez ensuite la serviette sur votre corps avec du cellophane et disposerez une bouillotte chaude au-dessus. Laissez agir environ trente minutes, en restant dans une position mi-allongée.

Pour faire un désinfectant minute

L’huile essentielle recommandée dans ce cas, pour ses vertus anti-infectieuses, est celle de tea tree. Il est possible de mélanger une goutte de cette huile essentielle avec du gel hydroalcoolique à appliquer sur votre peau. Si vous subissez une pénurie de gel hydroalcoolique, le gel d’aloe vera est une alternative. Autre solution : disposer une goutte d’huile essentielle dans votre main et frotter (à condition de ne pas être sujet à des intolérances cutanées). Soyez particulièrement vigilants dans la manipulation, les huiles essentielles étant puissantes, et respectez bien les dosages.

ATTENTION : la plupart des huiles essentielles sont contre-indiquées chez la femme enceinte et la mère qui allaite son enfant. N’hésitez pas à prendre conseil auprès de votre pharmacien !




|