Prendre la mouche | Recette et remède de grand mère


Prendre la mouche


prendre la mouche

Quelle est l’origine de l’expression « prendre la mouche » ?

Allons droit au but, « prendre la mouche » consiste à se vexer. Il existe deux explications sur l’origine de cette expression.

La première est animale. Au milieu du XVIIe siècle, date d’apparition de cette expression, une « mouche » désignait tous les insectes volants qui peuvent troubler le calme d’une existence ou d’un repos, tels les mouches elles-mêmes mais aussi les guêpes, les abeilles, les frelons ou encore les taons. Or quand un de ces insectes vient déranger une vache ruminant paisiblement dans un champ, celle-ci peut avoir une réaction brutale et soudaine. Elle se secoue et dans certains cas fuit. En l’observant on peut s’interroger sur la vivacité de son comportement et penser qu’il est quelque peu disproportionné.




La seconde hypothèse relève que la « mouche » désignait dès le 16ème siècle une pensée négative soudaine. Quand nous prenons la mouche, notre esprit prendrait ainsi ombrage d’un souci arrivé brusquement.




|