Identification du gène qui rend la carotte orange, une aubaine pour la santé


Identification du gène qui rend la carotte orange, une aubaine pour la santé

Carotte

De récentes recherches publiées dans la revue Nature Genetics ont débusqué le gène responsable de l’accumulation de carotène via le séquençage complet du génome de la carotte. Une aubaine sachant que ces pigments ont des vertus santé extrêmement bénéfiques.

La vitamine A, un très bon antioxydant et surtout une vitamine essentielle au bon fonctionnement de notre organisme, provient de la conversion du carotène. Un pigment orange que l’on retrouve principalement dans les carottes ainsi que d’autres végétaux colorés.

La carence en vitamine A est un réel enjeu pour la santé mondiale et le développement de sources durables est indispensable.

Philipp Simon, de l’université du Wisconsin à Madison aux États unis et coauteur de l’étude, annonce : « nous avons découvert un gène qui conditionne l’accumulation de pigments de caroténoïde dans les racines de carottes ».

« Les progrès des technologies de séquençage du génome vont permettre aux scientifiques de développer de nouvelles variétés de fruits et légumes dont la valeur nutritive sera améliorée », précise-t-il.

L’identification d’un gène et sa fonction associée, permettent d’en assurer la présence dans les générations futures et ainsi accélérer la sélection classique en choisissant les « bons descendants ».

« La sélection assistée par marqueurs sera l’une des utilisations les plus importantes du séquençage du génome de la carotte », ajoute le chercheur.
Attention à ne pas faire l’amalgame : cette technique n’a rien à voir avec les OGM. Ce procédé revenant à insérer dans le génome de l’espèce cible un gène provenant d’une autre espèce, un échange impossible de façon naturelle.

D’ailleurs, Philipp Simon précise « actuellement, il n’y a pas de carottes OGM sur le marché mondial ».

Une découverte qui, selon les chercheurs, offre la possibilité de travailler sur une modification des gènes d’autres légumes grâce aux techniques d’édition du génome, comme le manioc par exemple.

Certains fruits (citrouille et potiron, abricot…) ont bénéficié de mutations génétiques similaires au cours de leur évolution, leur permettant ainsi d’accumuler ces pigments « donc il peut y avoir une application au-delà des légumes racines », conclut le chercheur.





|

TOP VIDEOS

Rejoignez notre communauté !

Informations sur le blog

Le blog Grands-Mères est un site dédié aux trucs, astuces, recettes et remèdes de Grand mère.

Le site des astuces, recettes et remèdes de grand-mère est utile dans votre vie de tous les jours. Du bouton de fièvre au problème de constipation il y a toujours un remède de grand-mère pour guérir de façon efficace et plus naturelle.

Réseaux sociaux

A propos

© 2013 - 2017 Grands-Mères, le blog des meilleurs remèdes, astuces et recettes de grand-mère - Tous droits réservés.