Publicité

L’herpès touche deux tiers de la population mondiale des moins de 50 ans

L’herpès touche deux tiers de la population mondiale des moins de 50 ans

Publicité
Publicité
Herpès

Boutons de fièvre, herpès génital, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) fait une révélation pour le moins surprenante : plus de deux tiers de la population mondiale des moins de 50 ans est atteint du virus de l’herpès de type 1, une infection incurable.

Ce virus se transmet principalement par contact avec les particules virales présentes dans les boutons de fièvre, la salive et les surfaces buccales, labiales ou péri-orales.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes :

• Plus de 3,7 milliards de personnes de moins de 50 ans, soit 67 % de la population (des moins de 50 ans ndlr), sont touchées par le virus Herpes simplex de type 1 (HSV-1).
• Plus effrayant encore, 87 % des moins de 50 ans originaires du continent africain sont infectés.
• 75 % des moins de 50 ans de la région de la Méditerranée orientale sont touchés.
• L’Europe n’est pas en reste puisque 69 % des femmes et 61 % des hommes de moins de 50 ans sont porteurs du virus.

Il existe deux sortes de virus herpès :

==> Le virus Herpès simplex de type 1 (HSV-1)
==> Le virus Herpès simplex de type 2 (HSV-2)

Selon l’OMS, tous deux sont « très contagieux et incurables », et en grande partie responsables de l’herpès génital.

• 417 millions de personnes âgées entre 15 et 49 ans sont atteintes du HSV-2, qui reste la cause principale des herpès génitaux.
• 140 millions des 15-49 ans sont touchés par le HSV-1.

« L’accès à l’éducation et à l’information concernant les deux types d’herpès et les infections sexuellement transmissibles est essentiel pour protéger la santé des jeunes avant qu’ils ne deviennent sexuellement actifs », explique le Dr Marleen Temmerman, directrice du Département Santé et recherche génésique de l’OMS.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité