La doyenne des Français, la Guyanaise Eudoxie Baboul, est décédée vendredi à 114 ans | Recette et remède de grand mère


La doyenne des Français, la Guyanaise Eudoxie Baboul, est décédée vendredi à 114 ans


Doyenne française

La doyenne des Français, la Guyanaise Eudoxie Baboul, est décédée vendredi à la mi-journée à Cayenne à l’âge de 114 ans et neuf mois, a-t-on appris auprès de son petit-fils Joubert Baboul.

Eudoxie Baboul, née le 30 septembre 1901 à La Savane Brigandin de Sinnamary, en Guyane, a eu « un malaise » et a été transportée au centre hospitalier de Cayenne, où elle est décédée, a précisé à l’AFP son petit-fils, chez qui elle vivait alitée depuis plus de cinq ans.

Elle était la doyenne des Français depuis le décès, le 12 mai 2015, d’Olympe Amaury à un peu moins de 114 ans.

C’est en lui rendant visite dans sa chambre dans la matinée que Joubert Baboul a été alerté. « Je me suis rendu compte qu’elle faisait un malaise. J’ai appelé les pompiers. » Transportée en urgence au centre hospitalier de Cayenne, situé à plusieurs kilomètres, elle est décédée une heure plus tard.




« Toute sa vie elle a travaillé. Elle était agricultrice et aussi couturière », a raconté Joubert Baboul, qui attribue « sa longévité » au couac, semoule de manioc, très consommée en Guyane. « Elle en a mangé toute sa vie. Ça et la pimentade de poisson. »

Les funérailles devraient se dérouler « la semaine prochaine », a indiqué Joubert Baboul.

Jusqu’à ses 109 ans, Eudoxie Baboul vivait seule à son domicile, à Sinnamary, avant d’être hébergée chez son petit-fils à Matoury. Elle avait dix-sept arrière-petits-enfants et même un arrière-arrière-petit-fils âgé de sept ans.




AFP PHOTO - JODY AMIET |