Dépolluer l’air de sa maison : 7 conseils faciles


Dépolluer l’air de sa maison : 7 conseils faciles


Dépolluer l'air de sa maison

Comment dépolluer l’air de sa maison ?

Lorsque l’on parle de la pollution de l’air, on pense souvent aux particules fines et autres polluants extérieurs. Pourtant, l’Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieur affirme, après plusieurs études, que l’air intérieur est en moyenne 5 à 7 fois plus pollué que l’air extérieur. Découvrez nos 7 conseils pour dépolluer l’air de votre habitation.

Conseil n° 1 : faire la chasse à l’humidité et la moisissure

Outre la mauvaise isolation d’une pièce qui peut occasionner des moisissures, ces taches grisâtres se développent dans les endroits de votre logement où l’humidité est importante. La salle de bains et la cuisine sont particulièrement concernées. Utilisez des déshumidificateurs d’air dans les pièces humides à faible ventilation, comme à proximité de votre linge qui sèche (s’il n’est pas possible de le faire sécher dehors ou devant une fenêtre ouverte).

Conseil n° 2 : utiliser des produits ménagers naturels

Autre source de pollution intérieure : les formulations chimiques des produits ménagers. La plupart des produits ménagers industriels contiennent des tensioactifs néfastes pour l’environnement. À l’aide de nombreux tutos, fabriquez vous-même vos produits de nettoyage ou, à défaut, veillez à n’utiliser que des produits qui sont exclusivement fabriqués avec des produits naturels.

Conseil n° 3 : aérer quotidiennement, été comme hiver

Plus commode l’été que l’hiver, l’aération de votre logement est pourtant indispensable pour limiter l’humidité comme le développement de bactéries. Ainsi, ouvrez un maximum de fenêtres au moins 10 minutes par jour (en prenant soin de couper le chauffage en hiver lors de cette ventilation).

Conseil n° 4 : utiliser des plantes d’intérieur dépolluantes

En complément d’une hygiène quotidienne, vous pouvez utiliser des plantes dépolluantes dans votre intérieur. En effet, le métabolisme de certaines plantes comme le chlorophytum ou le dracaena permettent de limiter les polluants présents dans l’air intérieur.

Conseil n° 5 : nettoyer régulièrement les grilles d’aération

Si vous possédez une VMC, ce système de ventilation doit se nettoyer régulièrement pour garantir son bon fonctionnement. Dépoussiérez les grilles d’aération au moins une fois par mois, et veillez à ce qu’elles restent complètement dégagées. Enfin, si ces grilles sont présentes au sol, prenez soin de ne placer aucun meuble devant.

Conseil n° 6 : limitez la présence d’allergènes

Même si vous n’êtes pas particulièrement sensible aux allergènes, équipez-vous d’une literie « anti-acariens », qui ne pourra que favoriser votre respiration nocturne, gage d’un sommeil de qualité. Par ailleurs, ajoutez un filtre HEPA (de l’anglais High Efficiency Particulate Air) sur votre aspirateur, afin d’aspirer un maximum de particules responsables d’allergies et d’une dégradation de la qualité de l’air.

Conseil n° 7 : ne pas fumer à l’intérieur

Si vous êtes fumeur, sachez que la fumée de cigarette contient de nombreuses substances nocives pour votre entourage comme pour la qualité de l’air. Il est impératif de fumer à l’extérieur de votre domicile, ou au moins à une fenêtre. Cette règle d’or vaut pour vous, mais également pour vos invités.




Getty Images |