4 propriétés médicinales du curcuma


Le curcuma : découverte d’une plante aux multiples propriétés médicinales


Curcuma

4 propriétés médicinales du curcuma

Originaire d’Inde et de Malaisie, le curcuma est une plante réputée pour ses effets anti-inflammatoires et anti-oxydants. Ce sont là quelques-uns des nombreux effets bénéfiques qu’elle procure sur la santé. Elle est utilisée depuis l’Antiquité en Inde ainsi qu’en Chine, autant dans la cuisine que dans des préparations médicinales. C’est surtout la partie souterraine de la plante, le rhizome, qui est consommé. Au quotidien, on reconnaît 4 principales propriétés au curcuma.

Un précieux antioxydant

Le curcuma comprend des curcuminoïdes, qui sont des composés actifs agissant directement sur les cellules responsables du vieillissement. Ces composés piègent naturellement les radicaux libres, ce qui aide l’organisme à maintenir son efficacité face au stress. On utilise donc le curcuma pour prévenir le vieillissement des cellules. Il présente un effet bien plus efficace sur l’organisme que la BHT, la vitamine C ou encore la capsicaïne.

Un anti-inflammatoire hors pair

Naturellement, le curcuma inhibe certaines enzymes de synthèse émanant de substances inflammatoires. Il libère alors de la substance P, laquelle procure une action anti-douleur et anti-inflammatoire. On utilise donc le curcuma pour traiter l’arthrite rhumatoïde, la pancréatite, la gastrite, ainsi que les oedèmes post-opératoires. Il prolonge naturellement l’effet procuré par le cortisol sur les cellules et limiter sa dégradation par le foie. Enfin, le curcuma stimule les sécrétions de mucus, permettant ainsi de lutter contre l’acidité gastrique. Il limite ainsi la formation d’ulcères gastroduodénaux, diminue les nausées et protège naturellement l’estomac.

Un stimulant très efficace

Des études menées par des chercheurs ont démontré l’efficacité de la curcumine comme stimulateur du système immunitaire. C’est une plante qui permet également de limiter le risque de déficience cognitive.




Une plante efficace pour fluidifier le sang

La prise de curcuma sous forme de complément alimentaire apporte des effets bénéfiques sur le sang. Cette plante peut être utilisée pour traiter les problèmes circulatoires, car elle exerce une action directe contre les caillots sanguins, dont elle empêche la formation. Elle contribue à réduire sensiblement les risques de crise cardiaque et d’attaque d’apoplexie.

Quelles sont les indications thérapeutiques ?

L’utilisation du curcuma est bénéfique pour traiter les problèmes circulatoires, les douleurs menstruelles, les douleurs conséquentes à une inflammation de l’intestin, la pancréatite, l’arthrite rhumatoïde et les colites ulcéreuses. Une prise de curcuma en cas de troubles digestifs s’avère également bénéfique, en particulier en cas de ballonnements, de lourdeurs, de nausées, de maux d’estomac, de dyspepsie et de perte d’appétit. Il est également efficace pour prévenir le vieillissement des cellules.

Quelles sont les précautions d’emploi du curcuma ?

Il est vivement déconseillé de consommer du curcuma à hautes doses, au risque de causer une irritation des muqueuses.

Quelles sont les contre-indications ?

En usage interne, le curcuma est contre-indiqué chez les personnes ayant une occlusion des voies biliaires, des ulcères ou une hyperacidité gastrique. Le curcuma peut également augmenter la photosensibilité et provoquer des éruptions cutanées. Interdit aux femmes enceintes, allaitantes et chez les personnes de moins de 18 ans, hors usage alimentaire.




Getty Images - alexander ruiz |