Publicité

Un coup de Jarnac

Un coup de Jarnac

Publicité
Publicité
Un coup de Jarnac

Quelle est l’origine de l’expression « un coup de Jarnac » ?

Un « coup de Jarnac » est un coup porté de façon inattendue. L’expression revêt une connotation négative avec un sentiment de déloyauté.

Il s’agit d’une référence directe à un duel resté célèbre. Le 10 juillet 1547 une affaire d’honneur conjugal opposa en duel le seigneur de Jarnac, Guy Chabot de Saint-Gelais au futur roi Henri II, successeur de François Ier. Le sire de la Chastaigneraie, François de Vivonne, désigné pour représenter le roi est le grand favori. La Cour du roi assiste au duel au Château de Saint Germain-en-Laye.

Contre toute attente, grâce à une botte secrète, un coup très habile effectué avec le revers de son épée, le seigneur de Jarnac remporta le duel, provoquant la mort de son adversaire. Cette botte pourtant inhabituelle fut estimée loyale. En conséquence le Roi reconnut la victoire. Pourtant à partir du 18ème siècle le coup de Jarnac devient celui donné par traitrise.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité