Publicité

Seul et en confinement : 5 conseils pour ne pas déprimer

Seul et en confinement : 5 conseils pour ne pas déprimer

Publicité
Publicité
Confinement

Dans le contexte de la crise sanitaire liée au coronavirus, de nombreuses personnes se retrouvent confinées seules chez elles. Vous trouverez ici cinq conseils pour ne pas déprimer quand on est seul chez soi.

Conseil n°1 : Créer sa routine

Afin de rester en forme, nous vous conseillons de créer votre propre routine. En effet, organiser vos journées permet de suivre une ligne directrice et de garder le moral. En revanche, il est inutile de s’imposer des règles trop strictes. Un rythme régulier suffit pour ne pas perdre pied.

Pour élaborer votre routine, déterminez une heure de lever et de coucher, prenez vos repas aux mêmes horaires d’un jour à l’autre, prévoyez un temps d’activité physique ou de tout autre loisir.

En outre, vous pouvez établir une liste des choses à faire chez vous puis réaliser une de ces tâches chaque jour. De cette manière, vous enrichirez votre routine de différentes missions pour vous aérer l’esprit (bricolage, lecture, méditation, jeu, etc.).

Conseil n° 2 : Garder contact avec d’autres personnes

Lors d’une période de confinement, les interactions sociales peuvent être mises à mal, surtout lors d’un confinement seul. Or, il est impératif de maintenir le lien social afin d’éviter de déprimer. Pour cela, vous pouvez bien sûr contacter vos amis ou votre famille spontanément. Nous vous conseillons tout de même de prévoir ces interactions sociales en prenant rendez-vous avec vos proches. Ainsi, lors de vos journées, vous aurez en tête ces moments conviviaux à venir. Les appels téléphoniques ou les visioconférences sont des moments réconfortants. Lors de ces échanges, il est important d’extérioriser les émotions vécues. Le confinement n’étant pas forcément simple à vivre pour tout le monde.

Ajoutons que les professionnels de santé sont bien évidemment disponibles pour échanger avec les personnes qui en ressentent le besoin ou celles qui bénéficient déjà d’un suivi psychologique.

Conseil n° 3 : S’informer en temps voulu

Dans le contexte actuel, les informations anxiogènes arrivent en continu et via une multitude de médias (télévision, réseaux sociaux, radio, journaux, etc.). Ces informations reçues ajoutées au confinement peuvent avoir un effet négatif sur le moral. Nous vous conseillons donc de vous informer à des moments choisis de la journée pour casser le flux de nouvelles que vous recevez.

Conseil n°4 : Pratiquer une activité physique

Pour garder une bonne forme physique et mentale, rien de mieux qu’une dose d’activité physique régulière ! Effectivement, le confinement induit une réduction drastique des déplacements. Cependant, il est tout à fait possible de bouger chez soi. Selon la taille de votre intérieur et de votre éventuel extérieur, une multitude d’options s’offrent à vous. Sophrologie, Yoga, tours de jardin, gainage, corde à sauter, pompes ou ménage intensif… Il suffit d’une dizaine de minutes d’activité physique au quotidien pour se sentir bien dans son corps et dans sa tête.

Conseil n°5 : Se sentir utile

Pour garder le moral, rien de mieux que de se sentir utile. Et pendant cette période de confinement, il est possible de faire une multitude de petits gestes solidaires qui font toute la différence.

Faire les courses pour vos proches ou vos voisins âgés ou malades, créer des kits d’hygiène pour les plus démunis, distribuer des repas bénévolement, appeler les personnes âgées isolées… Toutes les actions solidaires sont à encourager ! De plus, l’altruisme permet de conserver un lien social et bénéficie à tout le monde.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité