Pourquoi utiliser et comment préparer un cataplasme ?


Pourquoi utiliser et comment préparer un cataplasme ?

Cataplasme

Nous avons tous déjà entendu parler du cataplasme, plus particulièrement celui à la moutarde, utilisé depuis des générations pour soulager les affections respiratoires. Mais cette préparation naturelle pâteuse s’utilise encore aujourd’hui, dans des versions bien moins agressives pour l’odorat et tout aussi efficaces pour soulager différentes affections et inflammations. Le cataplasme peut même être utilisé en cosmétique. Infections bronchiques, douleurs musculaires et articulaires, traumatismes, beauté de la peau… à chacun son cataplasme ! Découvrez toutes les étapes pour faire votre cataplasme vous-même.

Le cataplasme, d’hier à aujourd’hui

Depuis l’Antiquité, les différentes populations utilisent la technique du cataplasme qui, à l’origine, était davantage appelé « emplâtre » ou « onguent ». La technique de fabrication est toujours restée la même : une pâte est fabriquée à l’aide de plantes séchées ou de l’argile et très peu d’eau chaude. Cette pâte s’appliquait sur la moitié d’un linge, puis renfermée dans l’autre moitié avant d’être posée sur la zone douloureuse ou à embellir. De nos jours, les composants du cataplasme pouvant être sélectionnés en fonction des besoins, vous pouvez appliquer un cataplasme sur la peau, ou utiliser la technique d’application millénaire avec des compresses.

Étape 1 : préparer les ingrédients et la zone sur laquelle appliquer le cataplasme

  • une à plusieurs poignées d’herbes séchées (ou fraîches)
  • de l’eau chaude frémissante
  • des compresses ou des carrés de mousseline
  • des bandages, pansements et sparadrap
  • un récipient et une cuillère en bois
  • des huiles essentielles et une bouillotte (facultatif)

Nettoyez votre peau à l’endroit où vous prévoyez de poser votre cataplasme. Par ailleurs, notez que cette préparation réagit à la chaleur, voilà pourquoi on utilise de l’eau très chaude dans sa fabrication. Ainsi, prenez garde à éviter toute brûlure lors de l’application du cataplasme, quitte à l’appliquer plus frais et le réchauffer progressivement une fois posé.

Pour choisir les plantes et huiles essentielles à utiliser pour chaque cataplasme, nous vous invitons grandement à vous rapprocher d’un herboriste ou un aromathérapeute. Ces professionnels de la phytothérapie pourront vous fournir toutes les indications (et éventuelles contre-indications) de chaque plante et chaque huile essentielle, en fonction de votre situation et de votre besoin.

Étape 2 : préparer le cataplasme

Avant tout, sachez qu’il est préférable de ne pas utiliser d’ustensiles en métal lorsque vous préparez un cataplasme, afin d’éviter toute réaction au contact d’une matière ferreuse. Lisez entièrement les étapes de préparation avant de vous lancer, de manière à d’avoir conscience des manipulations à effectuer rapidement.

Prenez avec vous le récipient, la cuillère en bois et tous les ingrédients :

  • Dans le récipient, déposez et broyez les herbes sèches (ou fraîches) avec la cuillère en bois. Ajoutez progressivement l’eau très chaude, mais uniquement la quantité nécessaire pour constituer une pâte homogène et épaisse.
  • Ajoutez dans cette pâte quelques gouttes d’huiles essentielles (en respectant la posologie), dans le but d’améliorer l’efficacité du cataplasme.
  • Laissez refroidir quelques instants en mélangeant régulièrement votre préparation.

Étape 3 : appliquer et protéger le cataplasme

Vous pouvez, au choix, appliquer votre cataplasme à même la peau ou entre deux compresses, selon vos préférences ou vos habitudes :

  • Vérifiez la température de votre cataplasme, remué juste avant l’application.
  • Appliquez-le encore chaud, mais avec prudence sur la peau (ou la compresse, que vous recouvrirez), sur toute la zone à traiter.
  • Si vous l’avez appliqué directement sur la peau, recouvrez-le d’une compresse. Entourez la zone recouverte du cataplasme avec un bandage de maintien.
  • Laissez agir le cataplasme entre une et trois heures, en prenant soin de le garder au chaud. En fonction de l’étendue de l’application, portez un vêtement ou utilisez une bouillotte.
  • Renouvelez la préparation et l’application entre 3 à 5 fois par jour.

Vous voici désormais avec toutes les informations utiles pour fabriquer votre cataplasme. Nous vous recommandons d’éviter de préparer votre onguent naturel à l’avance, car ce dernier risque de perdre de son efficacité. Outre le soulagement des petits bobos du quotidien, le cataplasme DIY garantit également l’utilisation d’ingrédients bio et le respect de la méthode traditionnelle.

Méthode naturelle pour soulager les douleurs liées aux inflammations, aux traumatismes ou encore aux brûlures superficielles, le cataplasme ne se substitue en aucun cas à un avis médical. Consultez un médecin avant d’appliquer votre cataplasme fait maison.









dmitrimaruta - Fotolia |

A découvrir

A voir aussi

Informations sur le blog

Le blog Grands-Mères est un site dédié aux trucs, astuces, recettes et remèdes de Grand mère.

Le site des astuces, recettes et remèdes de grand-mère est utile dans votre vie de tous les jours. Du bouton de fièvre au problème de constipation il y a toujours un remède de grand-mère pour guérir de façon efficace et plus naturelle.

Réseaux sociaux

A propos

© 2013 - 2019 Grands-Mères, le blog des meilleurs remèdes, astuces et recettes de grand-mère - Tous droits réservés.