Comment bien choisir son masque de protection ?


Comment bien choisir son masque de protection ?


Si les masques FFP2 et les masques chirurgicaux sont strictement réservés aux médecins et à l’ensemble du personnel soignant pour éviter tout achat de panique et pénurie (le réassort et la fabrication prenant du temps), l’usage de masques de protection en tissu, lui, est vivement conseillé à toute la population française. Ces masques ont l’avantage d’être lavables et donc réutilisables. Mais où les trouve-t-on et comment bien les choisir ?

Où acheter son masque de protection ?

Les masques de protection en tissu, que l’on appelle aussi « masques de protection grand public », sont proposés à la vente dans un grand nombre de commerces, des pharmacies aux supermarchés (grandes enseignes) en passant par les bureaux de tabac.

Comment choisir le bon masque de protection ?

Les masques de protection les plus efficaces sont les produits qui respectent la norme de fabrication AFNOR. On peut facilement identifier un masque de protection homologué au logo qui y est apposé avec la mention « filtration garantie ». Doit également figurer sur le masque le nombre de lavages possibles, les masques de protection en tissu ayant eux aussi une durée de vie et une résistance limitées.




Combien coûte un masque grand public ?

Attention aux prix injustement élevés ! Certaines personnes sans scrupules fabriquent des masques elles-mêmes, souvent sans respecter les normes de fabrication, et les proposent à des prix exorbitants. À ce jour, le prix d’un masque de protection en tissu de bonne qualité est compris entre 3 € et 5 € l’unité. Rappelons qu’un masque en tissu ne peut être porté que 4 heures d’affilée maximum, pour garantir une efficacité optimale, après quoi il faudra systématiquement le laver et en changer.

Quelles autres précautions observer pour rendre le port du masque efficace ?

Outre la durée du port préconisée, pour être réellement efficace, le masque de protection devra également être correctement ajusté au visage. Une fois bien mis en place, il ne faudra plus le toucher avant de l’enlever, au risque de le contaminer. Par ailleurs, les porteurs de masques devront se laver les mains, avant de mettre leur masque mais aussi juste après l’avoir enlevé, pour assurer des conditions de port saines et optimales.

Pour finir, n’oubliez pas que les masques de protection seuls ne suffisent pas à combattre la pandémie de covid-19 ! Il s’agit d’un complément aux gestes barrières (distanciation sociale, lavage des mains, éviter les embrassades et les poignées de mains, etc.) et non d’un produit de substitution à ces derniers.




|