Chromothérapie : les couleurs influencent le moral


Chromothérapie : les couleurs influencent le moral


La couleur de notre environnement a une influence sur notre bien-être. Elle peut notamment provoquer du stress, de l’irritabilité ou perturber notre sommeil. Mais en choisissant les bonnes teintes, il est possible d’en tirer du bien-être. 



Quel couleur utiliser pour lutter contre le stress ?

Il a été démontré que le bleu participe à la diminution du stress. En l’utilisant pour peindre les murs de votre chambre il vous aidera à trouver le sommeil plus facilement. Au bureau, il vous destressera en diminuant la pression artérielle, le rythme cardiaque et respiratoire. En revanche, il est déconseillé aux personnes déprimées puisqu’il favorise l’introspection. 



Le pouvoir des couleurs sur notre moral




Le jaune est la couleur de la joie de vivre. Il donne du tonus et rassure. S’il tire vers l’orange il favorise la communication. Tout comme le rose. Mais en excès cette couleur peut devenir aussi excitante que le rouge. Il faut donc l’utiliser à petite dose. 



Le rouge est aussi connu pour stimuler l’esprit et donner de l’énergie. Il favoriserait également la mémoire à court terme, augmenterait l’attention et exacerberait les émotions. Il ne faut donc pas en mettre sur tous les murs de votre habitation ! On sait également qu’il réchauffe. Des études ont montré que dans une pièce peinte en rouge la température ressentie était supérieure de 3 à 4 degrés. 
Enfin le blanc est selon les chromothérapeute à éviter. Il est l’ennemi de la libido. Il semble être lié au burn-out et favoriser la fatigue. 



La chromothérapie est aujourd’hui un traitement reconnu. Les médecins utilisent par exemple la lumière bleue pour traiter la jaunisse des nouveaux-nés. Mais elle fait partie des médecines douces. Elle permet surtout de traiter les troubles d’ordre psychologique tel l’insomnie, l’anxiété ou la dépression.





ronstik - Fotolia |