Avoir un chien réduit le stress chez l’enfant


Avoir un chien réduit le stress chez l’enfant

Chien avec un enfant

Des chercheurs américains ont révélé que les enfants qui possédaient un chien étaient moins stressés que ceux qui n’en avaient pas.

Cette étude réalisée par des scientifiques de l’université de Floride, s’inspire de l’idée répandue que le chien domestique est l’ami le plus loyal de l’homme.

« Les gens sont nombreux à penser que les chiens sont d’excellents compagnons pour les enfants, mais les scientifiques ne savent pas si c’est vrai ou comment cela se produit », a déclaré Darlene Kertes, l’une des auteurs de l’étude.

L’étude s’est faite sur 101 enfants âgés de 7 à 12 ans et qui possédaient tous un chien.

Les enfants étaient séparés en trois groupes différents :

• 1er groupe : les enfants devaient effectuer les tâches en compagnie de leur chien,
• 2e groupe : les enfants étaient accompagnés d’un de leurs parents,
• 3e groupe : les enfants étaient seuls.

Durant l’expérience, les participants devaient effectuer deux tâches intenses qu’ils rencontrent habituellement dans la vie de tous les jours. L’une était de s’exprimer en public, l’autre d’effectuer un calcul mental ; deux actions qui sont connues pour élever la sécrétion de cortisol, l’hormone du stress.

Avant et après l’expérience, des échantillons de salive étaient prélevés chez les enfants, pour mesurer le taux de cortisol.

Les résultats ont démontré que les enfants accompagnés de leur chien présentaient un taux de cortisol moins important, et donc qu’ils étaient moins stressés que ceux qui étaient avec l’un de leurs parents ou seuls.

Avoir un chien ne suffit pas, il faut interagir avec lui

Il ne suffit pas seulement d’avoir un chien. Les résultats ont aussi révélé que le taux de cortisol variait en fonction de l’interaction entre l’enfant et l’animal.

« Les enfants qui sollicitaient activement leur chien pour le caresser montraient des taux de cortisol inférieurs à ceux qui sollicitaient moins leur chien », a expliqué Darlene Kertes.

« Lorsque le chien tournait autour de lui ou s’approchait de l’enfant sans que celui-ci l’ait sollicité, en revanche, le taux de cortisol avait tendance à augmenter. », ajoute-t-elle.

« La période intermédiaire de l’enfance est le moment où les figures de soutien social de l’enfant ne sont plus seulement ses parents, mais ses capacités émotionnelles et biologiques d’affrontement du stress sont encore en pleine maturation. Comme nous savons qu’apprendre à lutter contre le stress dans l’enfance a des conséquences pendant toute la vie sur la santé et le bien-être émotionnel, nous devons mieux comprendre ce qui fonctionne pour amortir ces réactions de stress au début de la vie », ajoute la scientifique.









MelleVaroy - Istock |

A découvrir

A voir aussi

Informations sur le blog

Le blog Grands-Mères est un site dédié aux trucs, astuces, recettes et remèdes de Grand mère.

Le site des astuces, recettes et remèdes de grand-mère est utile dans votre vie de tous les jours. Du bouton de fièvre au problème de constipation il y a toujours un remède de grand-mère pour guérir de façon efficace et plus naturelle.

Réseaux sociaux

A propos

© 2013 - 2019 Grands-Mères, le blog des meilleurs remèdes, astuces et recettes de grand-mère - Tous droits réservés.