Publicité

Bien choisir sa complémentaire après 55 ans

Bien choisir sa complémentaire après 55 ans

Publicité
Publicité

Couple de séniors sur une tablette

Mutuelle santé sénior : l’indispensable

 

Lorsque l’âge de la retraite approche, il est bon de se questionner sur la pertinence de sa complémentaire santé. Passé 50 ans, le corps est moins robuste et les petits soucis de santé peuvent s’accumuler rapidement. Maladie, chute, vue qui baisse ou audition qui décline, mieux vaut prévoir le coup ! D’autant plus qu’après 65 ans, certaines assurances refuseront de vous assurer. Il est donc indispensable d’y réfléchir dès à présent !

 

La complémentaire santé pour les 55 ans et + offre une prise en charge adaptée à l’évolution des besoins de santé des séniors. Sa grande force, c’est qu’elle est entièrement sur-mesure. Ainsi, il est possible d’ajuster le niveau de prise en charge de certaines catégories de soins comme l’optique, l’appareillage auditif ou encore les prothèses dentaires. En changeant de mutuelle ou en modifiant votre forfait, c’est aussi l’occasion d’éliminer certaines options devenues inutiles comme, par exemple, tout ce qui touche à la maternité.

 

Des options à étudier de près

 

Toutes les mutuelles proposent un panier plus ou moins similaire comprenant les soins de base avec différentes options de prise en charge (soins médicaux de base, optique, dentaire, auditif, hospitalisation), mais il est aussi tout à fait possible de souscrire à des options supplémentaires selon vos besoins et votre budget, par exemple :

 

  • Plus de confort lors d’une hospitalisation*
  • Chirurgie des yeux
  • Pédicure-podologue
  • Médecines douces (ostéopathe, homéopathe, acupuncture, nutritionniste…)
  • Cure thermale
  • Assistance à domicile (aide ménagère, infirmière à domicile, livraison des courses, garde d’animaux…)
  • Frais d’obsèques
 

* Le niveau de forfait pour les frais d’hospitalisation n’est pas une option à prendre à légère. Un accident peut vite arriver et un minimum de confort (chambre privée, TV, lit accompagnant) sera apprécié dans la chambre dans le cas d’une hospitalisation longue durée, sans compter les dépassements d’honoraires dont la facture peut vite s’avérer vertigineuse. Pensez-y !

 

Le dispositif 100 % santé pour tous !

 

Il est important de signaler que le dispositif 100 % santé permet à tout à chacun de bénéficier d’une prise en charge intégrale des soins de base, peu importe le niveau de garantie souscrit avec sa mutuelle. Dans ce cas, le reste à charge est de zéro euro. Néanmoins, la qualité et le confort des appareils proposés (lunettes, prothèses auditives…) ne seront pas toujours des plus satisfaisants. Le choix est restreint et l’esthétique est parfois moindre. C’est pourquoi, choisir un forfait plus élevé peut être plus intéressant selon la nature de vos besoins et vos attentes en termes de confort et d’esthétique.

 

Changer de mutuelle : oui, mais comment ?

 

Il n’est pas facile de s’y retrouver dans la jungle des assurances, c’est pourquoi il est important de prendre le temps de comparer les différentes offres selon vos propres besoins et inquiétudes. Pour vous aider dans votre démarche, vous pouvez passer par des comparateurs d’assurances ou par un courtier spécialisé. Il faudra ensuite étudier les devis et faire jouer la concurrence. Ça prend du temps, mais la santé passe avant tout !

Si vous souhaitez quitter votre mutuelle actuelle, c’est possible sans justificatif après 12 mois de souscription. Il suffit d’envoyer votre souhait de résiliation par courrier recommandé. Votre nouvelle mutuelle peut même se charger des démarches pour vous ! Néanmoins, attention, il peut y avoir un délai de carence avec votre nouvelle assurance. C’est-à-dire que vous risquez de vous retrouver sans mutuelle (et donc sans prise en charge de sa part) pendant plusieurs mois. Pensez bien à poser la question à votre nouvelle mutuelle ou à négocier ce délai.

 

Vous voilà prêt à faire le bon choix pour votre avenir !

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité