Publicité

Baisse de l’audition : 5 signes qui alertent

Baisse de l’audition : 5 signes qui alertent

Publicité
Publicité

Protéger son audition

L’âge est une des causes principales d’une perte d’audition naturelle que l’on appelle alors presbyacousie. Les personnes les plus atteintes par cette pathologie ont souvent plus de 50 ans. Au fur et à mesure du temps, ce sont les fréquences aigües qui tendent à être les plus révélatrices de problèmes d’audition. Voici 5 signes qui peuvent trahir une baisse de l’audition.

Faire répéter son interlocuteur

Le premier symptôme de la baisse d’audition lorsque nous prenons de l’âge, est le besoin de faire répéter son interlocuteur. Bien que cela n’ait l’air de rien au premier abord, c’est un fait évocateur qu’il faut surveiller attentivement.

Dans le cas d’un proche, il est important de réagir vite et d’être à l’écoute de chaque signe témoignant possiblement d’un problème d’audition. En effet, la presbyacousie fonctionne de la même manière que la presbytie pour la vue : plus vous attendrez et plus l’intensité de la pathologie sera élevée. Bien entendu, la pose d’un appareil auditif n’est pas le seul recours ; c’est pourquoi le temps de réaction favorisera l’utilisation d’autres traitements si cela est possible, de manière temporaire ou non.

Ne pas comprendre des discussions dans un environnement bruyant

Dans un environnement bruyant, les personnes souffrant de baisse d’audition ont tendance à se sentir désorientées, car elles ne peuvent pas correctement discerner une discussion des bruits extérieurs. Si cela est un fait récurrent, une baisse d’audition peut en être la cause. Pour un proche, il est donc crucial de rester attentif. En effet, afin d’obtenir des signes concrets et sûrs, plusieurs situations de ce type doivent être rencontrées.

Si la personne âgée s’en rend compte d’elle-même, il faut comprendre que la baisse d’audition est naturelle et extrêmement commune. Il n’y a donc pas lieu d’avoir honte ou de se dévaloriser. Par ailleurs, détecter soi-même sa baisse d’audition est une preuve d’écoute de son corps qui est bénéfique au quotidien.

Une tendance à parler fort

Une personne souffrant d’une baisse d’audition aura souvent tendance à parler fort. Elle tente en réalité de couvrir ce manque en augmentant le volume de sa voix. Si la personne concernée ne se rendra pas forcément compte de cela, c’est un symptôme bien plus facile à repérer pour les amis et la famille. Si vous le remarquez et que vous êtes un proche, tentez d’aborder le sujet avec empathie et compréhension afin d’ouvrir un dialogue sain et bienveillant.

Puisqu’une tendance à parler fort est généralement un des symptômes les plus reconnaissables pour l’entourage, le dialogue est primordial afin d’engager la vigilance sur tous les autres signes.

Un isolement social

La baisse d’audition est une cause probable d’un isolement social. En effet, en présence d’un groupe d’individus, la pathologie peut lourdement handicaper la personne qui ne saura pas prendre part aux discussions. Puisqu’elle ne pourra pas distinguer les différentes conversations en cours ainsi que les paroles prononcées, elle se sentira en retrait. S’en suit alors un auto-isolement social.

En tant que proche, il est donc intéressant de discuter de la vie quotidienne de la personne afin de détecter des changements d’habitudes qui pourraient vous alerter. Ce symptôme est bien plus évocateur pour l’individu lui-même que pour ses proches, c’est pourquoi il faut garder des liens familiaux ou amicaux malgré l’isolement.

L’augmentation récurrente du volume des appareils

Parmi l’ensemble des signes de baisse d’audition, l’augmentation du volume de la télévision ou de la radio est une preuve courante. Si la personne touchée peut s’en rendre compte d’elle-même, ce n’est pas toujours le cas. Pour une personne âgée, il peut être bénéfique de garder un œil sur le niveau du volume et son évolution au fil du temps.

En tant que proche, ce signe est beaucoup plus simple à remarquer qu’un isolement social. Profitez-en donc pour aider une personne possiblement atteinte de baisse d’audition tout en restant en alerte sur une possible association de plusieurs signes.

Tester son audition depuis chez soi

Si vous souhaitez tester depuis chez vous votre audition après avoir détecté un de ces signes, c’est tout à fait possible. Sans rendez-vous chez un médecin traitant ou un audioprothésiste, vous pourrez obtenir un premier diagnostic. Pour cela, n’hésitez pas à consulter le site internet d’Ideal Audition pour un test auditif en ligne.

Enfin, si vous souffrez de baisse d’audition, il est préférable de s’entourer de proches plutôt que de rester seul.

L’appareillage comme traitement de la baisse d’audition

Pour une prise en charge efficace de la baisse d’audition, il est important de rappeler que l’achat d’un appareil auditif est adapté à tous les budgets. Une erreur courante est de penser que l’appareillage est hors de prix. Plusieurs types de prothèses existent, et leurs prix sont très variables selon la technologie. De plus, il ne faut pas oublier qu’une prise en charge rapide peut aider la personne souffrant de baisse d’audition à retrouver les sons du quotidien tout en préservant le cerveau du vieillissement précoce. Afin d’éviter que cette baisse d’audition ne s’installe trop durablement, en prendre conscience et s’équiper dès les premiers signes est recommandé.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité