Publicité

Arlésienne

Arlésienne

Publicité
Publicité
Arlésienne

Pourquoi dit-on une « Arlésienne » ?

Une « Arlésienne » désigne toute personne ou chose que l’on attend et qui ne vient jamais.

Elle n’a rien à voir avec la logeuse de Vincent van Gogh dont il peignit le portrait en 1888. L’Arlésienne de l’expression est tout comme elle une habitante de la ville d’Arles mais n’a jamais existé. On la trouve dans une nouvelle d’Alphonse Daudet, L’Arlésienne, figurant dans le recueil de nouvelles, Lettres de mon moulin paru dans la seconde moitié du XIXème siècle.

Un opéra avec la musique de Georges Bizet fut tiré de cette nouvelle en 1872. L’histoire est celle d’un jeune homme qui désire épouser une jeune Arlésienne rencontrée une seule fois. Mais malheureusement celle-ci ne se présenta pas le jour des fiançailles et l’amoureux finit par se suicider.

Le personnage de l’Arlésienne n’apparait donc jamais sur scène et cette absence inspira l’expression qui nous occupe pour désigner quelqu’un, une chose ou un événement que l’on espère, dont on parle, mais que l’on ne voit jamais.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité