Allergie aux pollens : 7 astuces pour vous soulager | Recette et remède de grand mère

Publicité

Allergie aux pollens : 7 astuces pour vous soulager


Allergie

Vous la connaissez (ou la subissez) sous le nom de « rhume des foins », l’allergie aux pollens touche chaque année un nombre de personnes toujours plus grand. Nez qui coule, éternuements intempestifs, démangeaisons cutanées… Les symptômes qui caractérisent l’allergie aux pollens sont variés et provoquent des sensations très inconfortables. Dans les cas les plus graves, cette allergie peut provoquer des détresses respiratoires. Mais savez-vous que vous pouvez diminuer vos risques d’allergie par quelques gestes simples ? Découvrez nos 7 astuces pour diminuer ou en finir avec les symptômes de l’allergie aux pollens.

L’allergie aux pollens, plus importante selon la saison

Ce n’est un secret pour personne, l’allergie aux pollens est plus importante à l’arrivée des beaux jours, période également appelée le « pic de pollen ». La végétation et les fleurs poussent dès le printemps, voilà pourquoi les pollens dans l’air sont aussi nombreux que variés en cette saison. Pourtant, les premiers rayons de soleil incitent à la balade en extérieur. Les personnes allergiques sont-elles condamnées à rester enfermées ? Pas si elles appliquent quelques astuces et qu’elles n’hésitent pas à consulter un professionnel de santé (comme un allergologue).

Astuce n° 1 : Rincez vos cheveux avant le coucher

Les pollens se déplacent rapidement et aiment à se poser aux endroits où on les attend le moins. Savez-vous que vos cheveux peuvent « transporter » des pollens lors de vos sorties ? Voilà pourquoi il est recommandé de se rincer les cheveux (et de les sécher) avant le coucher. Ainsi, vous évitez de stocker des pollens sur votre oreiller, parfois responsables de quintes de toux nocturnes.

Astuce n° 2 : Aérez votre maison et fermez vos fenêtres

Il est primordial de bien aérer votre logis pour vous débarrasser de la pollution ambiante et des microbes par la même occasion. Petite nuance en ce qui concerne les personnes allergiques aux pollens : une fois la maison bien aérée, pensez à fermer vos fenêtres jusqu’à la prochaine aération, afin d’éviter que les allergènes ne pénètrent chez vous.

Astuce n° 3 : Protégez-vous les yeux lors de vos sorties

Les pollens peuvent aussi bien irriter vos voies respiratoires que vos yeux. Ainsi, même si le soleil joue les timides, sortez la paire de lunettes de soleil à chaque balade en extérieur. Outre la protection UV qu’elles apportent, les lunettes solaires limitent les risques d’irritation des yeux dues aux pollens.

Astuce n° 4 : Évitez les sorties en campagne

Plus encore aujourd’hui, après plusieurs semaines de confinement, l’appel de la campagne se fait sentir pour certains. Malheureusement, le pique-nique et autres réjouissances à la campagne sont à limiter au maximum pour les personnes sensibles au rhume des foins. Si l’appel de la nature est trop fort, évitez les endroits très venteux comme l’herbe fraîchement coupée.

Astuce n° 5 : Faites du sport, mais en intérieur

Lorsque l’on est allergique aux pollens, on oublie immédiatement la pratique d’un sport en pleine nature, même un petit footing. Déjà sensible à cet allergène en temps normal, la pratique sportive en extérieur ne fera qu’accentuer vos inconforts. Rabattez-vous sur le sport en salle, voire même à votre domicile avec quelques équipements.

Astuce n° 6 : N’étendez pas votre linge à l’extérieur

À chaque astuce son revers de médaille : oui le linge sèche plus vite lorsqu’il est étendu à l’extérieur, mais il peut aussi se charger en pollens par la même occasion. Privilégiez d’étendre votre linge chez vous pour limiter les risques allergiques.

Astuce n° 7 : Oubliez le passage de tondeuse dans le jardin

Le passage de tondeuse possède ses amateurs comme ses détracteurs. Si vous faites partie de la seconde catégorie, apprenez que la tonte de jardin est à proscrire aux personnes allergiques aux pollens. Consacrez-vous davantage au jardin et déléguez cette tâche parfois ingrate à un proche, en lui précisant qu’il participe activement à votre soulagement d’allergie s’il émet des réserves.

En cas d’allergie aux pollens récurrente et contraignante

Il existe plusieurs stades d’allergie, mais parfois les astuces ou méthodes naturelles ne suffisent plus à calmer les crises. Dans ce cas, rapprochez-vous d’un allergologue. Ce professionnel de santé dispose de toutes les connaissances pour évaluer votre degré de sensibilité aux pollens (comme à tout autre allergène). Dès lors, il peut vous diriger vers les meilleures options pour diminuer (voire même faire disparaître) votre allergie.

Par exemple, un allergologue pourra vous renseigner sur la désensibilisation. Ce traitement se déroule sur plusieurs années (notamment en cas d’allergies saisonnières), mais n’est pas contraignant. La plupart du temps, la désensibilisation consiste à suivre un protocole strict et une prise de gouttes (ou de comprimés) prescrits par l’allergologue. Seul un contrôle complet et régulier permet de confirmer l’efficacité du traitement, ou l’adaptation de la posologie le cas échéant.

|

Publicité